Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Restos du Coeur alertent : de plus en plus d’inscrits, de plus en plus de frais





Le 21 Novembre 2022, par Paolo Garoscio

Dans un entretien accordé au Parisien et publié le 19 novembre 2022, le président de l’association Restos du Coeur se dit inquiet. Le nombre de personnes inscrites depuis le printemps 2022 a explosé, et la situation pourrait empirer alors que commence la campagne hivernale de l’association. Elle en appelle à la solidarité de tous.


De plus en plus d’inscrits auprès des Restos du Coeur

Fondée par Coluche, l’association vient en aide aux plus démunis. S’y inscrire se fait sur conditions de ressources… mais le nombre d’inscrits n’a de cesse d’augmenter. Patrice Douret, son président, détaille au journal : « on constate une augmentation de 12% des personnes inscrites et accueillies depuis avril dernier ».

Une augmentation qui conduit à une hausse de 15% du nombre de familles inscrites et, surtout, une forte hausse du nombre d’enfants en bas âge (0-3 ans) : +25%. Les mères célibataires sont en effet particulièrement touchées par la hausse des prix, surtout les prix des produits de première nécessité pour les bébés tels que les couches et les petits pots. « Ces chiffres nous inquiètent au plus haut point », déplore Patrice Douret.

Des frais en hausse et un appel à la solidarité

Pour le président des Restos du Coeur, une certitude : « nous sommes totalement gratuits. Nous ne vendons rien et il est hors de question que ça change ». Malheureusement elle n’est pas à l’abri des difficultés. Les frais augmentent, pour elle comme pour les bénévoles dont l’association ne peut prendre en charge les frais de déplacement et donc de carburant.

Mais ce n’est pas tout : « depuis le mois d’avril, nous avons 15 à 20% de dépenses supplémentaires. Les céréales, l’huile, les produits pour les bébés ont beaucoup augmenté. C’est la première année, aussi, que nous devons acheter du lait car auparavant, nous avions des dons de producteurs. C’est pareil avec les œufs et les volailles ».

La situation est critique, et les Restos du Coeur le rappellent : « Nous sommes une association historique mais nous ne sommes à l’abri de rien. Nous avons besoin de la générosité de tout le monde pour passer ce cap. Chaque don compte, y compris ceux venant des entreprises. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook