Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les TPE peu nombreuses à verser une « prime Macron » en 2020





Le 25 Janvier 2020, par François Lapierre

La « prime Macron » n'a pas fait recette auprès des très petites entreprises cette année. Reconduite en 2020, ce bonus n'a été versé que par 16% des TPE.


Les TPE frileuses à l'idée d'une nouvelle prime Macron

Mise en place pour répondre rapidement à la revendication sur le pouvoir d'achat des « gilets jaunes », la « prime Macron » avait été versée début 2019 par 54% des TPE, selon un sondage du Syndicat des Indépendants. Ce même sondage mené en début d'année montre que les très petites entreprises sont beaucoup moins friandes du dispositif, puisque 16% seulement d'entre elles ont l'intention de verser (ou l'on déjà fait) cette prime à leurs salariés. Entre temps, une obligation a été imposée aux entreprises désireuses de récompenser leurs employés par le biais de cette prime : un accord d'intéressement.

Pour 87% des dirigeants de TPE, cette obligation est le frein qui les empêche de proposer la prime cette année. Le sondage confirme, si besoin était, que l'accord d'intéressement est bien l'obstacle au versement du bonus, puisque s'il ne s'agissait pas d'une obligation, 81% des chefs d'entreprise interrogés auraient effectivement versé la prime. D'ailleurs, parmi ceux qui ont versé une prime début 2019, 97% se disent prêts à renouveler l'initiative… mais sans accord à la clé.

Un accord d'intéressement obligatoire

Sans la nécessité d'un accord d'intéressement, 62% des patrons de TPE qui n'ont pas versé de prime l'an dernier se disent prêts à le faire en 2020. Le dispositif d'intéressement a du sens pour les salariés puisqu'il les implique directement dans les résultats et la performance de leur entreprise. Mais il nécessite aussi des négociations pour trouver un terrain d'entente, qui sont parfois longues et décourageantes dans ce type de petites structures.

La prime versée par les TPE en 2019 revenait en moyenne à 543 euros par salarié, contre 432 euros pour les entreprises de plus de 2 000 salariés. Cette prime est défiscalisée et « désocialisée », ce qui la rend si intéressante pour les entreprises, elle est « facile » à verser et sans contrainte, du moins était-ce le cas l'an dernier. Au total, 4,8 millions de salariés ont bénéficié de ce bonus en 2019.



Tags : prime macron

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook