Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Trois Suisses rachetée par ShopInvest





Le 25 Novembre 2018, par Paul Malo

L'ex-star de la vente par correspondance a été rachetée par le groupe de commerce en ligne ShopInvest,


120 millions d'euros de chiffre d'affaires

Les 3 Suisses changent de mains. L’ex grand nom de la vente par correspondance a été contraint, comme son concurrent de jadis - La Redoute -  de se réinventer à l’heure d’Internet. Aujourd’hui, son chiffre d’affaires s’élève encore à environ 120 millions d’euros, mais est très loin du milliard qu’elle réalisait en encore en 2005.

Selon les informations du Journal du Dimanche, la société, qui compte aujourd’hui une quarantaine de salariés, vient d’être rachetée par  le groupe de commerce en ligne ShopInvest. Le montant de la transaction n’est pas connue à ce jour.

Contacter 4 millions de clientes par an

Le groupe ShopInvest, dirigé par le duo Karine Schrenzel et Olivier Gensburger, gère dix sites consacré à la mode et la décoration, tels MenCorner, Bijourama, LemonCurve et DeclikDeco. La société réalise pour sa part un chiffre d'affaires annuel de 35 millions d'euros. Elle rachète les Trois Suisses à  Domoti, spécialiste lillois de la vente par correspondance de produits pour seniors.

Pourquoi un tel rachat ?  Parce que les Trois Suisses possède encore une base forte de 8 millions de clientes, et communique avec un quart d’entre elles. ShopInvest entend relance la marque, toucher deux fois plus de clientes chaque année, effectuer une vingtaine de recrutements sur Paris et garder l’esprit du mythique catalogue de vente par correspondance.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook