Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les VTC en grève le 6 mars 2020, les prix vont-ils augmenter ?





Le 19 Février 2020, par Paolo Garoscio

Le secteur des VTC continue sa lutte contre les plateformes pour obtenir des rémunérations plus élevées pour les chauffeurs et une meilleure stabilité dans le travail. Pour ce faire, l’Intersyndicale nationale des VTC, INV, a lancé un appel à un débrayage total pour le 6 mars 2020 dans toute la France. De quoi créer, peut-être, une pénurie de chauffeurs et une distorsion de l’offre et de la demande.


Les chauffeurs VTC invités à ne pas se connecter

Pixabay/freestock-photos
Pixabay/freestock-photos
L’Intersyndicale nationale VTC a demandé aux chauffeurs des plateformes comme Uber, Marcel ou encore Kapten, de ne pas se connecter sur celles-ci le 6 mars 2020. L’objectif est de créer une « extinction totale de toutes les applis » puisque, sans les chauffeurs, elles ne peuvent pas proposer de courses et mettre en relation les clients. Pas sûr, toutefois, que l’ensemble des chauffeurs va suivre le mouvement.

L’opération vise à obtenir de meilleures conditions de travail, comme une rémunération minimale pour une course ou encore une baisse de la commission que les plateformes prélèvent. Et la mobilisation se tiendra également dans la rue puisqu’un rassemblement est prévu à 15h30 devant le siège de la plus connue des plateformes VTC, Uber, avec à la clé une « action surprise ».

Forte hausse des tarifs des VTC le 6 mars 2020 ?

Si la mobilisation est suivie par les chauffeurs, cela entraînera une distorsion dans l’offre VTC par rapport à la demande moyenne. Les utilisateurs pourraient alors être pénalisés puisque les plateformes augmentent les prix en fonction de ce rapport offre/demande : si la demande est très élevée par rapport à l’offre, alors l’algorithme utilisé pour calculer le prix de la course va faire augmenter le prix de celle-ci.

La technique a déjà été vivement critiquée à diverses reprises, notamment lorsque le prix des VTC a fortement augmenté durant des situations de crise telles que des attaques terroristes.

 





1.Posté par Oui le 21/02/2020 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est grand temps que tout les prix des courses triplent et que nous obtenons un numerus clausus , trop de choses sont aberrantes dans notre métier dont des clients irrespectueux qui découragent

2.Posté par Oui le 21/02/2020 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attaques terroristes ou pas , ce n'est pas au chauffeur qu'il faut prendre l'argent, les majorations quand elles existent sont pratiquées sur des prix trop faibles , 7 multiplié par 2 fait 14 euros et 14 euros est le prix normal, il faut savoir que uber brade les prix jusqu'à - 75% , les clients qui trouvent ça cher peuvent prendre le bus et ils iront noter le chauffeur de bus pas nous , aussi il est inadmissible que des chauffeurs soient désactivés par la société de transport Uber pour le simple fait qu'ils refusent des homosexuels dans leurs voitures

3.Posté par AdrienToulouse le 24/02/2020 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à "Oui",

Un chauffeur VTC, n'a pas à faire de discrimination envers la clientèle. C'est comme si on disait, il est musulman, on ne l'embarque pas....

4.Posté par Oui le 24/02/2020 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les musulmans n'ont rien à voir avec mon commentaire, je suis pas musulman mais chrétien Adrien toulouse et j'ai le droit de sélectionner ma clientèle merci de respecter les sensibilités de chacun tu vas pas me forcer à prendre ce que je n'aime pas , c'est mon véhicule et c'est ma personne qui est à l'intérieur de ce véhicule , on a pas à m'obliger quoi que ce soit

5.Posté par Oui le 24/02/2020 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si toi tu veux transporter des homosexuels, des clandestins subsahariens c'est ton choix mais moi j'ai des principes, des valeurs et une hygiène de vie , je ne met pas largent avant les gens mais mon propre confort et c'est mon droit adrien Toulouse, mon véhicule, son assurance et autres c'est moi qui me le finance pas l'état donc merci au revoir

6.Posté par Paul le 29/02/2020 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'espère qu'ils augmenteront de 120% et définitivement, Uber maltraite tout les jours ses chauffeurs et les clients sont bas de gamme et n'ont aucun respect ! Nous ne voulons plus être notés, uber ne doit plus avoir le droit de nous virer et le nombre de passagers doit être indiqué avant chaque course ! Ras le bol de ces clients qui montent à 3 ou 4 !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook