Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les aéroports européens aux abois





Le 27 Octobre 2021, par La rédaction

Il n'y a pas que les compagnies aériennes qui souffrent des conséquences de la pandémie. Les aéroports aussi subissent une paralysie de leur activité dommageable pour le chiffre d'affaires, partout en Europe.


Les effets de la crise sanitaire

Si le redémarrage est notable dans plusieurs secteurs d'activité, ce n'est pas le cas des aéroports qui, en Europe, continuent de souffrir de la crise sanitaire. Le chiffre d'affaires de l'ensemble des aéroports du Vieux Continent a flanché de 65% durant les six premiers mois de l'année par rapport au premier semestre 2019. Pendant la même période de 2020, la baisse des revenus avait été de « seulement » 52%, signe que la situation s'aggrave pour ces entreprises.

ACI Europe, qui représente le secteur (500 équipements dans 55 pays), annonce que le nombre de voyageurs qui transiteront par ses installations sera en baisse de 60% cette année par rapport à 2019. Et les prévisions pour 2022 ne sont guère encourageantes avec une fréquentation en recul de 32%. Il faudra attendre 2025 pour retrouver un niveau d'activité conforme à celui d'avant le déclenchement de la crise sanitaire.

Explosion de la dette

L'organisation déplore des recettes et une rentabilité encore plus faibles au premier semestre que l'an dernier, ainsi qu'une reprise du trafic aérien qui génère d'importants coûts, mais des recettes faibles. « De nombreux aéroports vont à nouveau subir des pertes massives cette année », explique ACI, en rappelant que l'ensemble du secteur a perdu 12 milliards d'euros en 2020.

Pour s'en sortir, les aéroports ne peuvent que s'endetter, une dette qui a explosé avec une augmentation de 200% par rapport aux niveaux d'avant la crise. À cela s'ajoute la nécessité d'atteindre les objectifs pour la neutralité carbone, que le secteur s'est engagé à obtenir à l'horizon 2050. « Ce ne sera pas une promenade de santé », prévient ACI Europe.



Tags : aéroport

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook