Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les aides maintenues pour les secteurs touchés jusqu’au 16 février 2022





Le 21 Janvier 2022, par Paul Laurent

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interrogé par Public Sénat, vendredi 21 janvier 2022, a confirmé le maintien des aides pour les secteurs concernés par des restrictions sanitaires jusqu’aux 2 et 16 février 2022.


Fin des restrictions à partir du 2 février 2022

Andi Graf/Pixabay
Andi Graf/Pixabay
Le premier ministre, Jean Castex, a annoncé, jeudi 20 janvier 2022, que la levée des restrictions sanitaires aurait lieu à partir du 2 février 2022. À partir de ce jour, les lieux recevant du public, notamment les salles de spectacle, les stades et les cinémas ne seront plus soumis à une jauge d’accueil du public.

Le 16 février, les discothèques pourront rouvrir leurs portes après une longue période de fermeture, la consommation dans les cinémas, transports et stades sera à nouveau autorisée, tout comme la consommation « debout » dans les cafés et dans les bars ainsi que les concerts. « Jusqu'au 16 février, les boîtes de nuit qui sont fermées continueront de bénéficier de l'intégralité des aides, les coûts fixes, l'activité partielle, les mesures qui ont été annoncées sur la masse salariale », a expliqué Bruno Le Maire.

Plusieurs secteurs concernés

Ce sont les entreprises qui perdaient au moins 65% de leur chiffre d’affaires ou qui subissaient des restrictions liées à la crise sanitaire, qui pouvaient prétendre à une prise en charge complète de la part de l’État du chômage partiel. Plusieurs secteurs ont été particulièrement affectés avec l’émergence du variant Omicron. Ainsi, les aides concernent les secteurs de l’hôtellerie-restauration, l'événementiel, les agences de voyages et les traiteurs.

Parmi ces secteurs, les entreprises ayant perdu au moins 30% d’activité en décembre 2021 et en janvier 2022, par rapport à la même période en 2019, peuvent bénéficier d’une aide de 20% de la masse salariale pour soutenir le paiement des cotisations. Les entreprises ayant perdu plus de 65% du chiffre d’affaires peuvent prétendre à une exonération des cotisations patronales ainsi qu’à une aide au paiement des charges salariales à hauteur de 20%. Si Bruno Le Maire a annoncé maintenir « les aides sectorielles tant que les mesures sanitaires seront maintenues pour des raisons de protection sanitaire et de justice », il n’a pas précisé si certaines mesures seront maintenues à la fin des restrictions.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook