Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les antennes 4G couvrant les zones blanches commencent à pousser de terre





Le 27 Juin 2018, par

Les zones mal ou pas du tout couvertes par un réseau cellulaire performant ne sont pas si rares en France. On dénombre ainsi encore 500 communes qui, sur le territoire, ne peuvent encore offrir un service de téléphonie correct.


Pour répondre à cette demande de plus en plus pressante — il en va de l’aménagement du territoire —, le gouvernement et les opérateurs ont signé une entente en début d’année visant à offrir une couverture performante dans ces zones blanches. Cela représente des milliers d’antennes à installer et ce mercredi 27 juin, les premiers pylônes ont poussé de terre. Julien Denormandie, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, était présent à Fenioux (Deux-Sèvres), pour l’inauguration de cette antenne 4G qui a une particularité : elle est exploitée par les quatre opérateurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free).

Fenioux compte 650 habitants, c’est une de ces communes touchées par l’absence d’une couverture cellulaire suffisante pour les besoins des résidents. À terme, c’est à dire dans les prochaines semaines, ce sont 485 antennes qui seront installées. Elles seront 5 000 d’ici la fin du quinquennat, en 2022. Ces installations se réalisent aux frais des opérateurs téléphoniques. 

Il s’agit d’un gros effort pour ces entreprises, car elles doivent rattraper 15 ans de retard en trois ans. « Il s’agit d’améliorer le quotidien des Français, de vaincre l’isolement, d’apporter les outils de communication là où nécessaire », explique Julien Denormandie le secrétaire d’État qui précise que le gouvernement a sécurisé les investissements indispensables, via le fonds France Très Haut Débit ; ce dernier est doté de 3,3 milliards d’euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : téléphonie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook