Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les autorités américaines rejettent le plan de Volkswagen





Le 12 Janvier 2016, par

Volkswagen n'est pas au bout de ses peines. Le groupe automobile allemand se heurte à l'intransigeance du gouvernement américain, qui estiment que le plan de remise aux normes des véhicules diesel « truqués » ne peut être approuvé.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Matthias Müller, le patron de Volkswagen, a pourtant tenté de montrer patte blanche en proposant d'investir 900 millions de dollars pour « réparer les choses » aux États-Unis. Mais l'entreprise ferait preuve d'une certaine réticence à coopérer avec les autorités américaines. Volkswagen dénombre plus de 600 000 véhicules équipés d'un logiciel frauduleux pour « tricher » dans les tests anti-pollution.

Le plan de Volkswagen ne répond tout simplement pas à l'impact qu'ont ces moteurs truqués sur les émissions de gaz, sur la sécurité et les performances des véhicules, explique le CARB, l'agence californienne de protection de l'environnement. Ce même plan est jugé « inacceptable » par l'EPA, l'agence fédérale de protection de l'environnement.

Mercredi 13 janvier, le patron de Volkswagen sera dans ses petits souliers : il doit en effet présenter de nouvelles mesures, après des excuses présentées dimanche dernier auprès des autorités US. Il lui faudra améliorer les choses et ne pas venir les mains vides.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook