Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les bagages cabine seront-ils bientôt gratuits pour l'avion ?





Le 6 Octobre 2023, par Axelle Ker

Le Parlement européen a voté le 4 octobre un arrêt pour supprimer les frais supplémentaires sur les bagages en cabine pour les compagnies aériennes européennes. Seront-ils bientôt gratuits ?


Le Parlement européen vote pour la suppression des frais supplémentaires sur les bagages en cabine

Le Parlement européen souhaite harmoniser les critères relatifs aux bagages en cabine au sein de l'Union : dimensions et poids. L'objectif est double : éviter la concurrence déloyale entre les compagnies aériennes et faciliter l'expérience des voyageurs. En plus de la suppression des frais supplémentaires pour les bagages en cabine, le vote du Parlement vise à éliminer les frais cachés pratiqués par certaines compagnies, souvent low-cost, tels que ceux liés au choix des sièges dans l'avion.

Cette résolution est particulièrement bienvenue pour les personnes voyageant au sein des pays membres de l'Union européenne : les frais supplémentaires pour les bagages en cabine varient entre 8 et 40 euros selon les compagnies.

Une harmonisation prochaine permise grâce à une pétition

La Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE), par une décision datant du 18 septembre 2014, avait déjà abordé le sujet, considérant les bagages en cabine comme un « élément indispensable du transport de passagers ». Pour autant, les compagnies continuaient de dicter leurs règles. 

Si l'harmonisation des conditions entourant les bagages en cabine refait surface près de 10 ans après la décision de la CJUE, c'est grâce à une pétition d'un citoyen allemand exaspéré par les frais inattendus qu'il devait payer lors de ses voyages. En effet, la plupart du temps, ces frais surgissent lors des escales dans les aéroports européens quand un voyageur doit passer d'une compagnie aérienne (souvent low-cost) à une autre. Les compagnies étant libres de choisir leurs propres critères pour les bagages en cabine, le voyageur n'a d'autre choix que de se conformer à ces derniers s'il veut pouvoir prendre son prochain vol. Le vote du Parlement est donc une excellente nouvelle pour les voyageurs aériens. En effet, même s'il n'a pas de valeur juridique, il ouvre la voie à une future révision de la législation sur les droits des voyageurs aériens.

 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook