Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les bars et restaurants pourront-ils rouvrir le 20 janvier ?





Le 14 Décembre 2020, par Olivier Sancerre

Le gouvernement prépare-t-il déjà les esprits à une mauvaise nouvelle pour les secteurs d'activité toujours fermés ? Bruno Le Maire n'a pas voulu s'engager sur une réouverture des bars et des restaurants pour le 20 janvier.


La douche froide de Bruno Le Maire

C'est la douche froide pour les propriétaires de bars et de restaurants qui espéraient pouvoir rouvrir dès le 20 janvier, comme Emmanuel Macron l'avait laissé entendre lors d'une allocution. Mais le déconfinement du 15 décembre, plus restrictif que prévu en raison d'un nombre de cas de contamination toujours élevé, va peut-être changer les choses. Bruno Le Maire s'est en tout cas employé à jouer la carte de la prudence au micro de France Inter : « Je ne peux pas vous dire avec certitude que nous rouvrirons les bars et les restaurants le 20 janvier, ce serait malhonnête de ma part. Je crois avoir tenu un discours de vérité depuis le premier jour de cette crise, je continuerai à le tenir ».

Le ministre de l'Économie l'assure : il entend continuer à supporter les restaurateurs dans cette épreuve. Il les recevra dans les prochaines semaines, et déterminera avec eux les « accompagnements supplémentaires » qui leur seront nécessaires. « Comment est-ce qu'ils peuvent redémarrer ? Comment est-ce qu'on peut les accompagner sur le long terme ? Les restaurateurs vivent des moments qui sont terribles psychologiquement et économiquement. Nous allons continuer à les accompagner ».

De nouvelles aides complémentaires possibles

D'ores et déjà, les restaurateurs peuvent demander au fonds de solidarité une indemnisation à hauteur de 20% du chiffre d'affaires. Le gouvernement veut couvrir « toutes les charges fixes », sans oublier l'activité partielle à 100% du salaire « autant de temps que resteront fermés les restaurants ». Ces déclarations n'iront pas vraiment dans le sens des restaurateurs qui ne veulent qu'une seule chose : pouvoir exercer leur métier.

Ces annonces risquent de crisper un peu plus un secteur d'activité en paralysie plus ou moins complète depuis le printemps et le premier confinement. Les restaurateurs ont pourtant multiplié les mesures sanitaires dans les établissements, mais c'est insuffisant selon les autorités. Par ailleurs, les formules à emporter ou à livrer ne permettent pas de compenser la perte d'activité. 



Tags : restaurants

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Islamo…quelque chose…oui, mais quoi ?

In-house Shadow Cabinet : Un cabinet fantôme au sein des comités stratégiques

La Corporation des Incertitudes : La Génétique Managériale des Conquérants

Faut-il nationaliser Sanofi ?

Décryptage Stratégique de la Pensée Sun Tzu

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers













Rss
Twitter
Facebook