Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les bouchons n'ont toujours pas sauté à Paris





Le 20 Mars 2016, par

Les Parisiens ont passé un peu plus de temps dans les bouchons en 2015, selon le décompte d'Inrix, spécialiste de l'info-trafic. Mais la capitale reste évidemment la ville la plus embouteillée sur pays.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Les conducteurs parisiens ont passé 45 heures dans les bouchons, un chiffre en hausse de 0,1% par rapport à 2014. Lyon est la deuxième ville la plus bouchonnée de France, avec un peu plus de 36 heures : un résultat en baisse sensible de 4 heures comparé à 2014, grâce à des investissements et des programmes améliorant la circulation. Toulon est troisième avec 35,48 heures de bouchons en moyenne.

Le nombre d'heures passées dans les embouteillages peut paraître conséquent à Paris, mais la ville que la quinzième en Europe. En première place, les automobilistes londoniens ont dû passer une centaine d'heures dans les bouchons l'an dernier !

Dans son ensemble, la France reste aussi relativement bien placée par rapport à ses voisins européens : le pays est en effet en septième place avec 28 heures de bouchons (une heure de moins par rapport à 2014), loin derrière la Belgique (44 heures), les Pays-Bas (39 heures) ou l'Allemagne (38 heures).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook