Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les bureaux de tabac bientôt équipés de distributeurs de billets





Le 27 Octobre 2021, par Paolo Garoscio

Dans une optique de diversification des services proposés par les bureaux de tabac, qui souffrent, surtout à proximité des frontières, de la hausse du prix du tabac depuis plusieurs années, des distributeurs automatiques de billets (DAB) seront installés chez les buralistes. La Confédération des Buralistes l’a annoncé dans un communiqué de presse.


Un nouveau service chez les buralistes : le retrait d’espèces

Pixabay/2204574
Pixabay/2204574
Afin de compenser la baisse des ventes de tabac, liées à la baisse du nombre de fumeurs et la hausse des taxes donc des prix, les buralistes diversifient les services proposés à leurs clients. Envoi et réception de colis, produits divers, jeux d’argent… et, dès novembre 2021, retrait d’espèces.

Un communiqué de presse commun entre la Confédération des buralistes et la société Loomis, spécialisée dans le transport de fonds, l’annonce le 20 octobre 2021 : des distributeurs automatiques de billets (DAB) seront disponibles dans les bureaux de tabac. Une vingtaine devrait être installée dès le mois de novembre 2021, avant une possible extension du réseau chez les buralistes qui désirent proposer ce nouveau service.

Répondre à la baisse du nombre de distributeurs bancaires

Ce nouveau service sera sans doute apprécié dans les zones rurales ou touristiques, pour répondre à la baisse du nombre de distributeurs de billets. Mais tous les buralistes se verront proposer d’installer un de ces distributeurs qui sera géré, alimenté et maintenu par la société Loomis, qui les proposera en marque blanche à la Confédération des Buralistes. L’importance du réseau de buralistes en France, près de 24.000 points de vente, serait en effet en mesure de compenser le désinvestissement des banques dans les distributeurs de billets.

Pour les buralistes, cela permettra également d’éviter de perdre certaines ventes : nombreux sont les bureaux de tabac qui n’acceptent pas la carte de crédit pour des paiements inférieurs à 10 ou 15 euros. Avec ces distributeurs, le client pourra alors simplement retirer la somme nécessaire en liquide.

Les clients, de leur côté, devront toutefois faire attention au nombre de retraits hors réseau que leur propose le contrat bancaire : selon les banques et les cartes de crédit, au-delà d’un certain nombre de retraits dans des distributeurs tiers, généralement 4 ou 5, le retrait est payant.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook