Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les carburants à la pompe toujours plus chers





Le 9 Avril 2019, par

Pour les automobilistes, il est de plus en plus coûteux de faire le plein à la station service. Les prix de l’essence ont en effet tendance à augmenter ces dernières semaines.


Les relevés hebdomadaires du ministère de la Transition écologique et solidaire ne donnent pas le sourire aux automobilistes : les prix ne font en effet qu’augmenter, et ce pour tous les types de carburant. C’est notamment le cas du gazole, le carburant le plus vendu en France (il représente près de 80% des volumes). La semaine dernière, ce dernier s’affichait à 1,4612 euro du litre, un prix en progression de 0,41 centime par rapport à la semaine précédente. Le niveau atteint mi-mars, à 1,4628 euro, n’est plus très loin. Il pourrait même être battu dès cette semaine…

La hausse générale des prix du carburant concerne également le sans plomb 95 (SP95), dont le litre est désormais vendu 1,5456 euro. C’est 2,11 centimes de plus. Le litre de sans plomb 95 contenant 10% d’éthanol (SP95-E10) est lui facturé 1,5170 euro, soit 1,84 centime supplémentaire. Enfin, le sans plomb 98 (SP98) revient à 1,6014 euro du litre, ce qui représente une augmentation importante de 2,06 centime. 

Comment expliquer cette surchauffe des étiquettes dans les stations-service ? En premier lieu, c’est le cours du baril de pétrole qui détermine le prix des carburants à la pompe. Le baril de Brent de la mer du nord, qui fait référence en Europe, a récemment dépassé les 70 $, une première depuis le mois de novembre dernier. Il faut aussi prendre en compte les variations du taux de change euro/dollar, ainsi que la demande bien sûr, et puis il y a le poids des taxes qui pèsent lourdement sur le prix à la pompe.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : carburant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook