Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les cheminots sont toujours déterminés, selon Philippe Martinez





Le 15 Avril 2018, par Olivier Sancerre

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, tient bon. Alors que le front syndical commence à se lézarder, il assure que les cheminots sont toujours aussi déterminés contre le projet de réforme de la SNCF.


Philippe Martinez était l'invité de l'émission Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI. La grève perlée se poursuit à la SNCF, même si le taux de grévistes tel qu'enregistré par la direction a quelque peu fléchi depuis le début du mouvement. « On est dans une période de congés, donc il y a des cheminots en congés, donc forcément il y a des petites fluctuations », se rassure le leader de la centrale syndicale. Il ajoute que la mobilisation est à un « haut niveau dans toutes les catégories de personnels. « C'est assez rare d'avoir autant de cadres qui participent », ajoute-t-il, « les cheminots sont déterminés ».

La sortie de crise, il ne l'envisage que d'une seule manière : que le gouvernement « accepte enfin de discuter sérieusement d'un certain nombre de points qui posent problème, cela peut se régler rapidement ». Actuellement, il estime que le gouvernement « s'arc-boute dans sa position dogmatique ». Par conséquence, « ça continuera », poursuit-il. Pourtant, le front syndical semble moins ferme qu'au début du mouvement. Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a ainsi consenti qu'il y avait eu « quelques avancées » et une « ouverture » de la part de l'exécutif. 

« Non », il n'y a pas d'avancées, rétorque Philippe Martinez, qui s'appuie sur « l'ensemble des fédérations de cheminots pour confirmer mon "non" ». La dette de la SNCF, qui est le sujet au cœur des préoccupations, a tout de même fait l'objet d'une plus grande communication de la part du gouvernement et d'Emmanuel Macron, qui a indiqué que l'État allait en reprendre une partie. « L'État est responsable de cette dette, donc l'État doit reprendre la dette », martèle le secrétaire général de la CGT, et ce « sans conditions ».



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook