Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les chèques cadeaux pourraient être plus généreux cette année





Le 30 Novembre 2020, par Olivier Sancerre

Les chèques cadeaux à la rescousse des petits commerces ? C'est une des idées de Bercy pour relancer la consommation en fin d'année et soutenir un secteur qui a particulièrement souffert du reconfinement de novembre.


Aider le commerce de proximité

Les commerces physiques ont autorisation de rouvrir leurs portes depuis le samedi 28 novembre, pour autant qu'ils respectent un protocole sanitaire strict. La période est stratégique : les Français préparent les fêtes de fin d'année et les commerçants espèrent bien pouvoir compenser en partie le chiffre d'affaires perdu au mois de novembre. Le ministère de l'Économie veut les aider et réfléchit à la possibilité de relever le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux. Une mesure qui participerait à la reprise de la consommation, mais le gouvernement voudrait flécher l'utilisation des chèques cadeaux vers les commerces physiques, selon Les Echos.

Les chèques cadeaux, qui sont actuellement achetés par les Comités sociaux et économiques des entreprises auprès de leurs fournisseurs (Edenred, Natixis, Sodexo…), permettent traditionnellement d'acheter à moindres frais au sein des grandes enseignes. Ce sont les sociétés spécialisées qui passent des accords avec ces enseignes. Il faudrait donc s'arranger pour que ces chèques puissent être utilisés chez les commerçants ayant pignon sur rue.

Déplafonner les chèques cadeaux

Autre difficulté, à l'heure actuelle les entreprises qui achètent des chèques cadeaux bénéficient d'une exonération des charges à hauteur de 171 euros par salarié. Les professionnels du secteur ont proposé à Bercy de déplafonner cette exonération à hauteur de 500 euros. Par conséquent, les entreprises pourraient offrir davantage de chèques cadeaux à leurs salariés sans subir de charges sociales supplémentaires.

Quoi que décide le gouvernement, il faudra faire vite. Pour le moment, aucune décision n'a été prise au ministère de l'Économie. Mais nul doute que les commerçants accueilleront une telle mesure avec soulagement. Quant aux salariés et aux consommateurs, ils seront certainement très intéressés par ces chèques d'un montant plus élevé qu'à l'habitude.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.













Rss
Twitter
Facebook