Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les cinq fruits et légumes coûtent cher aux Français





Le 26 Août 2019, par Marie-Eve Wilson-Jamin

Selon le 13e Observatoire du prix des fruits et légumes de Familles rurales, les familles modestes peuvent difficilement respecter la fameuse préconisation des cinq fruits et légumes par jour..


Manger cinq fruits et légumes coûte plus cher

Pour la treizième année, Familles rurales a déployé une équipe de 64 "veilleurs consommateurs" pour relever les prix de fruits et légumes dans 26 départements et dans des espaces de ventes divers (hyper et supermarchés, hard-discounts, marchés, magasins spécialisés). Et selon l'association note que "l'injonction de 'manger sain' coûte entre 10 et 18 % d'un SMIC net mensuel (1202,92 €)". "Difficile dans ces conditions de consommer ces produits pour les petits budgets, mais pas impossible", analyse-t-elle.

En moyenne, pour pouvoir manger ces fameuses cinq portions de fruits et légumes frais par jour, une famille de quatre personnes (deux adultes, deux enfants) devra donc dépenser entre 117 et 222 euros par mois. Il y a tout de même une bonne nouvelle puisque les prix des fruits ont baissé de 4% sur un an. Ainsi, acheter 1 kg de fruits revient ainsi cette année en moyenne à 30 euros contre 31,25 euros en 2018. Dans le détail, les pommes et les pêches sont les fruits qui ont connu la plus forte baisse de prix (-16%), passant respectivement de de 2,73 euros à 2,28 euros et de 3,30 euros à 2,77 euros.

Un panier bio qui voit double

Malheureusement, les légumes, eux, ont leur prix s'envoler en un an : une hausse de presque 10% a été constatée. Le prix du kilo de légumes est quant à lui passé de 18 euros à 19,80 euros. Les prix des tomates, qui sont donc ici classées dans les légumes, ont eux sont à 2,45 euros le kilo (1,88 euro en 2018) et ceux de la pomme de terre s'affichent à 1,81 euro (1,30 euro en 2018).

Enfin, le panier bio coûte deux fois plus cher. "Difficile dans ces conditions de consommer ces produits pour les petits budgets, mais pas 'impossible'", souligne l’association, "tout dépendra des produits choisis et de la surface de vente visitée". Et pour cause, les prix évoluent en fonction du lieu d'achat : un même panier de fruits ou légumes passe ainsi de 42,34 euros en hard-discount à 51,33 euros en supermarché, et jusqu’à 90,79 euros en magasin spécialisé bio.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook