Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les commerces veulent un allègement des règles sanitaires





Le 24 Juin 2020, par La rédaction

Depuis le 11 mai, le déconfinement progressif a permis aux commerces de rouvrir, mais en respectant des règles sanitaires strictes. Trop strictes ? Plusieurs d'entre eux ont demandé des allègements au gouvernement.


Chiffre d'affaires en chute

Alerte rouge du côté des professionnels de l'habillement, du prêt-à-porter et de la chaussure : au mois de mai, le chiffre d'affaires a plongé de manière inquiétante par rapport à l'an dernier. L'Alliance du Commerce, qui regroupe 27.000 points de vente de l'Union du grand commerce de centre-ville, de la Fédération des enseignes de l'habillement et de la Fédération des enseignes de la chaussure, s'est alarmé que les enseignes avaient enregistré le mois dernier une baisse de 20,9% de leurs ventes (y compris les ventes en ligne). L'Institut français de la mode a indiqué que le recul du chiffre d'affaires pour les seules enseignes de la chaussure s'établissaient à 10,4%. 

La reprise de l'activité n'a pas permis de « rattraper la perte d'activité subie durant les deux mois de fermeture » relative au confinement. En cumul annuel, la chute des revenus est de 33,8% pour les enseignes de l'habillement, et de 34,8% pour celles de la chaussure. Si le déconfinement a permis la réouverture des magasins, certains sites commerciaux ont dû attendre plus longtemps, comme c'est le cas des centres de plus de 40.000 mètres carrés en région parisienne.

Les grandes surfaces en région parisienne en difficulté

« Les ventes des grands magasins et magasins populaires sont également en baisse de 52,7%, ces formats ayant été par ailleurs très touchés par la prolongation de la fermeture [des grands centres commerciaux parisiens] », explique l'Alliance du Commerce. L'exploitation de ces enseignes est alourdie par des contraintes sanitaires, tandis que le télétravail a plutôt profité aux magasins de grande taille en périphérie.

Les différentes fédérations du commerce demandent au gouvernement d'alléger les règles sanitaires, dans un contexte où la situation s'améliore de jour en jour et alors que les soldes d'été débutent le 15 juillet. « Pour les acteurs de notre secteur, la jauge de 1 personne pour 4 m2 de surface résiduelle et le placement à l'isolement des produits durant 24 heures rendent plus difficiles le parcours d'achat des clients et l'organisation en magasin », indique ainsi le directeur général de l'Alliance du Commerce, Yohann Petiot. 



Tags : commerce

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook