Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les confiseurs français veulent éliminer l'E171





Le 20 Juin 2018, par

Plus responsables, plus sains, moins de chimie : tels seront les bonbons des confiseurs français, comme ils s'y sont engagés ce mardi. L'additif E171 est dans la ligne de mire des professionnels.


Le dioxyde de titane, alias E171, sera éliminé des produits des confiseurs francs à l'horizon 2020. D'après Confiseurs de France, c'est déjà le cas pour 9 fabricants de bonbons sur dix. Les plus grands ont déjà éliminé ce colorant, à l'instar de Haribo il y a déjà huit ans. L'E171 est un additif alimentaire que l'on soupçonne d'avoir des effets cancérigènes. 

Si la suppression de ce colorant qui sert à donner de l'éclat est relativement simple et sans douleur pour les plus importants fabricant, l'opération peut être plus complexe pour les confiseurs de plus petite taille. Dans le cadre de cet engagement, des fonds pourront être versés pour trouver des alternatives à l'E171. Confiseur de France se dit prêt à mobiliser jusqu'à 50 000 euros pour épauler les petits fabricants. Ces derniers devront revoir leurs recettes.

Les chocolatiers sont en première ligne dans ce combat contre le dioxyde de titane. Il n'existe à l'heure actuelle aucune alternative à l'E171 qui sert à colorer le chocolat. Cela risque d'être difficile pour certaines entreprises qui produisent des dragées ou qui sont spécialisées dans le chocolat coloré. Les confiseurs français veulent également adopter une communication plus responsable, notamment auprès du jeune public : pas de pub pendant les émissions jeunesse, par exemple.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : confiserie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook