Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les consommateurs se détournent du bio





Le 1 Février 2022, par Olivier Sancerre

Le marché du bio a connu un net coup d'arrêt en France l'an dernier. Les ventes ont en effet reculé dans la grande distribution, une première depuis des année. Un signal très sérieux qui inquiète la filière.


Coup de frein sur le bio

Les consommateurs sont devenus extrêmement sensibles à la question du prix, alors que le pouvoir d'achat est entamé par des factures d'énergie qui flambent et une inflation qui pèse de plus en plus lourd. C'est le budget consacré aux produits bio qui trinque : l'institut IRI a calculé que les ventes avaient reculé de 3,1% en valeur en 2021, une première dans la grande distribution.

Parmi les produits bio qui ont le plus reculé, c'est la farine bio qui est en tête avec une baisse significative de 18%. Les ventes de beurre bio sont en recul de 12%, les fruits et légumes de 11%, tandis que le lait bio accuse lui aussi le coup (-7%). Pour l'institut, le « frein prix » explique en grande partie cette désaffection des consommateurs. Des prix qui ont augmenté en raison de la hausse des coûts des matières premières et de l'énergie, alors que les produits bio sont déjà 50% plus chers que les produits classiques…

Une question de pouvoir d'achat

Cela se ressent sur l'élevage. Certains agriculteurs, incités à passer au bio, repassent à l'agriculture conventionnelle, comme dans la filière œufs : les coûts pour produire bio sont deux fois plus élevés. Les industriels expliquent qu'il y a actuellement plus d'un million de poules bio en excédent par rapport aux besoins réels du marché. Cela représente 14% de l'effectif total de poules bio.

Lactalis a demandé aux producteurs de modérer les volumes de lait bio, pour une bonne raison : le distributeur doit gérer un surplus qui l'oblige à vendre 30% de son lait bio aux prix du lait normal. Pour le moment, le taux de déconversions n'a pas changé : les agriculteurs qui passent du bio au conventionnel ont été de 4% l'an dernier, un chiffre stable.



Tags : bio

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook