Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les contraventions permettent de combler la dette de l'État





Le 24 Janvier 2016, par Aurélien Delacroix

Ce n'est pas un scoop de révéler que les automobilistes sont une véritable vache à lait pour l'État, que ce soit via les taxes sur l'essence ou… leurs infractions routières !


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
40 Millions d'automobilistes explique dans sa dernière étude annuelle que la mauvaise conduite des automobilistes (stationnement gênant, dépassement de vitesse, …) a rapporté l'an dernier 1,671 milliard d'euros à l'État, au travers de 26 millions de contraventions. Les radars sont particulièrement productifs, avec 658 millions d'euros d'amendes ; 560 autres millions proviennent des amendes forfaitaires lorsqu'on a le malheur d'enfreindre le code de la route. Enfin, les majorations ont rapporté rien moins que 453 millions.

Cet argent est censé servir à l'amélioration des routes et à des actions pédagogiques en lien avec la sécurité routière. Oui mais voilà, révèle l'association d'automobilistes, ce n'est pas tout à fait la vérité : 441 millions d'euros sont affectés au remboursement de la dette de l'État ! 239 millions ont servi à l'achat de nouveaux radars.

Ce sont 500 radars supplémentaires qui devraient être installés sur les bords des routes en 2016, pour arriver à un total de 4 500. À l'horizon 2020, 40 Millions d'automobilistes estime que les contraventions rapporteront aux caisses de l'État 2 milliards d'euros. Les prévisions annoncent 1,68 milliard pour cette année.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook