Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les créations d'usines au ralenti en France





Le 7 Février 2019, par Paul Malo

L’industrie française aura été au ralenti fin 2018. La filière diesel est clairement dans le rouge.


Un solde au bord du négatif

Le solde des ouvertures et fermetures de sites industriels en France est resté positif en 2018, et ce pour la deuxième année consécutive. Malgré tout, les derniers mois ont été marqués par un net ralentissement d'activité. Au final, on aura recensé plus d’ouvertures d’usines que de fermetures l’an passé, selon les chiffres du cabinet Trendeo. Il faut dire que certains secteurs inquiètent, telle la filière automobile liée au diesel. Ainsi, selon l'Observatoire de la métallurgie, six établissements sont en crise avérée et à traiter en urgence.

L’activité économique des industriels français reste toutefois à un niveau élevé, selon l'Insee.  Mais le signal envoyé par le dernier trimestre est des plus négatifs : de positif, le solde est passé à négatif : -2 en novembre, -3 en décembre et -8 en janvier 2019. Hors outre-Mer, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Midi-Pyrénées sont au final les seules régions françaises à ne pas avoir perdu d'usines depuis 2009 (+10 et +5 respectivement).

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook