Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les créations d'usines au ralenti en France





Le 7 Février 2019, par Paul Malo

L’industrie française aura été au ralenti fin 2018. La filière diesel est clairement dans le rouge.


Un solde au bord du négatif

Le solde des ouvertures et fermetures de sites industriels en France est resté positif en 2018, et ce pour la deuxième année consécutive. Malgré tout, les derniers mois ont été marqués par un net ralentissement d'activité. Au final, on aura recensé plus d’ouvertures d’usines que de fermetures l’an passé, selon les chiffres du cabinet Trendeo. Il faut dire que certains secteurs inquiètent, telle la filière automobile liée au diesel. Ainsi, selon l'Observatoire de la métallurgie, six établissements sont en crise avérée et à traiter en urgence.

L’activité économique des industriels français reste toutefois à un niveau élevé, selon l'Insee.  Mais le signal envoyé par le dernier trimestre est des plus négatifs : de positif, le solde est passé à négatif : -2 en novembre, -3 en décembre et -8 en janvier 2019. Hors outre-Mer, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Midi-Pyrénées sont au final les seules régions françaises à ne pas avoir perdu d'usines depuis 2009 (+10 et +5 respectivement).

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook