Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les défaillances d'entreprises explosent en France





Le 12 Octobre 2022, par Olivier Sancerre

C'est du jamais vu depuis 25 ans : le nombre de défaillances d'entreprises a atteint un sommet cet été, avec une hausse de 70% par rapport à l'été dernier. Simple retour à la normale après la crise sanitaire, ou faut-il pour autant s'en inquiéter ?


Retour progressif à la normale d'avant la crise sanitaire

Durant l'été, 8.950 procédures collectives ont été ouvertes, a rapporté le cabinet Altares qui comptabilise ces procédures auprès des tribunaux de commerce. Ce niveau de défaillances augmente de 69% par rapport à l'été 2021, « un taux jamais observé depuis 25 ans ». Le retour aux standards d'avant la crise sanitaire s'accélère, observe encore le cabinet. Toutefois, on en est encore assez éloigné.

La barre des 38.000 ouvertures de procédure collective est dépassée pour la première fois depuis l'été 2020, les 12 mois glissants. Cela représente une augmentation de 10.000 défaillances sur un an, mais « cela ne ramène pas pour autant la France à des niveaux de défauts de septembre 2019 ». Et pour cause : on dénombrait alors 53.500 défaillances en un an… Ce retour à une certaine normalité est la conséquence de la fin du soutien de l'État.

Fin des aides de l'État

Le gouvernement avait mis en place des dispositifs d'aide pour garder la trésorerie à flot (prêts garantis, allègements de paiement de cotisations sociales…). Résultat : le nombre de défaillances au troisième trimestre 2021 avait été le plus bas jamais enregistré en 25 ans. Les choses ont changé depuis, et les défaillances touchent surtout les PME de 20 à 49 salariés avec 186 procédures ouvertes cet été, son niveau de l'été 2019.

La restauration rapide est l'un des secteurs qui a le plus souffert entre juillet et septembre : la hausse des défaillances dans ce secteur est de 200%. Dans la vente en ligne, l'augmentation est de 115%, de 109% dans l'habillement ou encore de 85% dans l'industrie (688 défauts, dont 297 dans l'alimentaire).




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook