Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les défaillances d'entreprises pourraient fortement augmenter dans les prochains mois





Le 15 Avril 2021, par François Lapierre

Bon nombre d'entreprises survivent grâce aux aides publiques. Que se passera-t-il lorsqu'elles vont s'éteindre progressivement ? Le nombre de défaillances pourrait exploser.


Premier trimestre au plus bas

C'est la grande crainte du gouvernement : de nombreuses entreprises sous perfusion des aides publiques pourraient tout simplement disparaître du paysage économique lorsque le robinet du fonds de solidarité et de l'activité partielle s'arrêtera. Et qui dit faillite dit aussi explosion du chômage, baisse de l'activité, des rentrées fiscales moins élevées… Selon le cabinet Altares, elles seraient environ 63.000 ces entreprises, déjà fragiles avant la crise sanitaire, qui auront du mal à tenir le choc de l'après.

Selon le dernier rapport trimestriel d'Altares, le nombre de défaillances d'entreprises durant les trois premiers mois de l'année a reculé de 32,1% par rapport au même trimestre de 2020, avec 7.406 défaillances enregistrées. Le point de comparaison est quelque peu biaisé puisque les tribunaux ont fermé durant la deuxième partie du mois de mars l'an dernier.

Le point de bascule de mars

C'est pourquoi le cabinet a relevé une forte augmentation (+155% !) des défaillances par rapport à la même période de 2020. Ce mois de mars pourrait constituer un « point de bascule », selon le rapport, « c'est aussi en mars qu'émergent des chiffres concrets sur la détresse de centaines d'entreprises qui se trouvent en cessation de paiement, en dépit des dispositifs de soutien publics », rappelle le directeur des études Altares, Thierry Millon.

En mars, quasiment 8 jugements sur 10 ont abouti à une liquidation directe de l'entreprise. Ce qui représente un niveau « jamais atteint en 20 ans », précise encore le cabinet. Ce dernier souligne la stratégie de l'État qui, grâce aux aides publiques, a permis à 20.000 entreprises environ d'échapper à la défaillance l'an dernier. Mais qu'en sera-t-il pour les années suivantes ?



Tags : entreprises

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook