Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les dépenses contraintes des ménages augmentent en France





Le 18 Novembre 2022, par Paolo Garoscio

Les difficultés des ménages pour terminer leurs fins de mois sont de plus en plus fortes, si bien que le pouvoir d’achat et l’inflation sont les préoccupations numéro 1 de ces derniers. Or, cela s’explique également par l’augmentation du montant qu’ils doivent dédier aux dépenses contraintes, les dépenses obligatoires auxquelles ils ne peuvent pas se soustraire.


36 euros de plus par mois pour les dépenses contraintes

Le comparateur Les Furets et l’institut CSA Research ont publié le 17 novembre 2022 leur 4e vague de l’Indice national des dépenses contraintes. Il en ressort que le montant que doivent leur réserver les ménages français est en augmentation : 36 euros de plus en octobre 2022, par rapport à l’année précédente. Désormais, en moyenne, ce sont 1.095 euros qui sont dépensés chaque mois pour faire face à ces dépenses.

Les ménages modestes sont sans surprise ceux qui en souffrent le plus. Cette somme représente en moyenne 80% du revenu mensuel du ménage, ce qui les contraint à se serrer la ceinture sur d’autres postes de dépenses comme les loisirs. Inversement, chez les ménages aisés, si ce montant est légèrement plus élevé (1.209 euros par mois), il ne représente que 17% du revenu mensuel.

Le crédit pèse lourd sur le budget des ménages

Les Furets et CSA Research donnent également le Top 3 des dépenses contraintes qui pèsent le plus lourd. Le crédit immobilier arrive en tête : 675 euros par mois, soit plus de la moitié du total. Un montant par ailleurs en forte hausse sur un an (+41 euros), augmentation liée à la hausse des taux des crédits immobiliers.

En deuxième position : les transports. L’augmentation du prix des carburants, notamment, a fait grimper de 15 euros par mois le budget mensuel des ménages qui y consacrent désormais 245 euros par mois. Une somme destinée à augmenter encore avec la fin de la ristourne à la pompe en 2023.

Enfin, en troisième position, les dépenses de santé. Elles coûtent chaque mois 101 euros.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook