Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les deux Mistral officiellement vendus à l'Égypte





Le 11 Octobre 2015, par

C'est très officiellement que Manuel Valls a signé le contrat de vente des deux Mistral, initialement prévus pour la Russie, avec l'Égypte. Le Premier ministre en a profité pour réitérer les engagements de la France envers l'équilibre de la région.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le contrat des deux bâtiments porte-hélicoptères a été signé par Manuel Valls et le président égyptien, Abdel Fattah al Sissi. Une manière très protocolaire de mettre un point final à des négociations qui ont duré quelques mois. Si la somme de 950 millions d'euros n'a pas été confirmée par le Premier ministre, il se situe certainement dans la vérité des chiffres.

L'accord de principe avait été décidé entre François Hollande et son homologue égyptien le 23 septembre dernier pour ces deux navires construits à l'origine pour les besoins de la Russie. Le contrat initial, signé en juin 2011 sous la présidence Sarkozy, a finalement été annulé suite aux événements en Ukraine et l'annexion de la Crimée par la Russie.

Ce que Paris a perdu avec Moscou, elle l'a peut-être gagné avec le Caire. La vente des deux Mistral participe en effet de la volonté française de s'inscrire dans l'équilibre de la région. L'Égypte a signé des industriels français un contrat de 5,2 milliards d'euros pour des missiles et une frégate. De quoi pousser Manuel Valls à visiter de nouveau le pays pour resserrer les liens.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : mistral

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook