Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les discounters face à la crise inflationniste





Le 16 Avril 2024, par François Lapierre

Alors que l'inflation affecte fortement les consommateurs, les discounters, enseignes connues pour leurs prix bas, n'ont pas vu leur part de marché augmenter en France. Une situation surprenante à l'heure où chaque centime compte.


Une hausse des prix plus marquée chez les discounters

Malgré leur réputation d'offrir les tarifs les plus bas, les enseignes telles que Lidl, Aldi, et Netto, n'ont pas connu de croissance de leur part de marché, stagnante à 13,2 % l'année dernière selon l'institut Circana. En dépit d'une inflation galopante, ces magasins qui vendent principalement des produits sous marques propres, ont subi une hausse de prix plus importante que leurs concurrents : +14 % contre +10 % ailleurs. 

Cette inflation des prix est due en grande partie à l'augmentation des coûts des matières premières, exacerbée par le conflit en Ukraine, impactant davantage les produits qui ne bénéficient pas des budgets marketing des grandes marques.

Face à une concurrence féroce, notamment de la part des enseignes généralistes qui ont renforcé leurs gammes à bas prix, les discounters ont dû revoir leurs stratégies. Lidl, par exemple, a ralenti son rythme d'ouverture de nouvelles boutiques pour concentrer ses ressources sur la compétitivité des prix, avec une réduction des tarifs sur 1.000 produits. Parallèlement, pour contrer des enseignes comme Leclerc et son offre Eco+, Lidl a introduit sa propre gamme de produits à premier prix, ce qui commence à porter ses fruits avec un regain de 0,2 point de part de marché début avril 2024, selon Kantar.

Concurrence accrue des enseignes traditionnelles

En dépit de ces efforts, Aldi peine à progresser. L'acquisition de plus de 500 magasins Leader Price en 2020 n'a pas eu l'effet escompté, et la marque doit faire face à une érosion de son chiffre d'affaires. La forte inflation des matières premières et une base de consommateurs aux budgets serrés n'ont pas facilité la situation, mais la marque reste optimiste, envisageant de nouvelles ouvertures pour étendre sa présence en France.

Les analystes comme Emily Mayer de Circana et Gaëlle Le Floch de Kantar suggèrent que les discounters doivent continuer d'innover et de s'adapter pour maintenir leur attractivité. Malgré les obstacles, des signes de reprise se font sentir, notamment grâce à une fidélisation accrue et une fréquence d'achat en hausse chez Lidl. Netto, de son côté, bénéficie d'une augmentation de 16 % de son chiffre d'affaires en 2023, prouvant que les stratégies bien ciblées peuvent se traduire par des succès notables, même en période de crise économique.

Ainsi, si les discounters ont subi un ralentissement notable durant la période d'inflation récente, leurs réponses stratégiques montrent qu'ils ne sont pas encore prêts à abandonner la bataille des prix. Les mois à venir seront déterminants pour voir si ces ajustements permettront de reconquérir ou d'élargir leur clientèle dans un marché de plus en plus compétitif.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook