Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les émissions de CO2 ont déjà retrouvé leur niveau de fin 2019





Le 3 Mars 2021, par François Lapierre

Le répit aura été de courte durée pour l'environnement. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé que les émissions mondiales de CO2 du secteur de l'énergie en décembre dernier avaient dépassé leur niveau de décembre 2019.


Baisse historique des émissions l'an dernier

Les émissions mondiales de CO2 vont « probablement augmenter » en 2021, prévient l'AIE, si le rebond économique attendu cette année se confirme. Et cela devrait être le cas en l'absence de changement politique majeur parmi les plus grandes économies de la planète, poursuit l'Agence. Sur l'ensemble de l'année dernière, marquée par la pandémie et une pause forcée de l'activité, les émissions du secteur de l'énergie ont reculé de 5,8%, ce qui représente 2 milliards de tonnes de CO2 en moins dans l'environnement. Du jamais vu dans l'histoire.

Ce recul cache néanmoins des réalités bien différentes : ainsi, les émissions ont baissé de 10% aux États-Unis, mais elles ont augmenté de 0,8% en Chine. Globalement, cette baisse a été occasionnée par une utilisation réduite du pétrole dans l'aviation et le transport routier. Mais « avec la reprise des voyages et des activités économiques, la consommation de pétrole et ses émissions associées repartent à la hausse », décrit l'AIE. 

Activité en hausse, émissions en hausse

La reprise partielle de l'activité est synonyme de regain des émissions de CO2. « Après avoir atteint un point bas en avril, les émissions mondiales ont rebondi fortement et sont passées au-dessus de leur niveau de 2019 en décembre », s'alarme ainsi l'organisation. En décembre dernier, les émissions du secteur énergétique ont été supérieures de 2% par rapport à décembre 2019, soit 60 millions de tonnes en plus.

Pour l'AIE, ce rebond des émissions de CO2 dans le monde à la fin de l'année dernière représente « un sérieux avertissement » : « nous n'avons pas fait assez pour accélérer la transition vers les énergies propres à travers le monde », prévient Fatih Birol, le directeur exécutif de l'Agence. Les pays voudront-ils faire les efforts indispensables alors que l'activité économique doit repartir pour éviter une catastrophe sociale ?




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook