Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les études servent-elles vraiment à quelque chose en entreprise ?





Le 2 Mai 2019, par Paul Malo

Selon une jeune travailleur sur deux, ses études ne lui servent à rien au quotidien.


Tout est question du niveau d'études

Concrètement, les jeunes travailleurs d'aujourd'hui font-ils vraiment usage leurs études leur servent-elles dans leur profession  ? Ce n’est en tout cas pas ce qu’ils pensent, selon une récente enquête de l'Insee. Sur les 14 000 travailleurs âgés de 15 à 34 ans ayant achevé leurs études interrogés dans le cadre de cette étude, seuls 45 % estiment que leurs études sont aujourd'hui « très utiles » dans l'exercice de leurs fonctions. Pour 33 % d'entre eux, elles sont « très peu utiles », voire « pas du tout utiles »Enfin, 22 % considèrent que leur cursus de formation leur est en fait « moyennement utile ». Au final, 55 % des travailleurs de 15 à 34 ans ne ressentent donc pas d'utilité à leurs études.

Très logiquement, plus le cursus est long, plus les études semblent utiles dans le cadre de la vie professionnelle. Quand ceux qui n'ont aucun diplôme ou seulement le brevet des collèges estiment à 58 % que leurs études ne leur sont « pas du tout » utiles, 57 % de ceux ayant fait des études, estiment qu’elles sont très utiles dans le cadre de leur travail. Un chiffre qui monte à 92% dans les professions paramédicales. En tout, plus de 23 % des actifs considérant que leurs études ne leur sont aujourd'hui pas utiles souhaitent changer de travail, contre seulement 10 % de ceux qui estiment l’inverse.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook