Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les femmes travaillent gratuitement depuis le 3 novembre





Le 5 Novembre 2017, par

Les femmes travaillent « gratuitement » depuis le 3 novembre, 11h44. C'est du moins ce qu'affirme la newsletter « Les Glorieuses », en se basant sur l'inégalité de traitement salarial entre les hommes et les femmes.


Selon « Les Glorieuses », en étant payées 15,8% de moins que les hommes en moyenne, les femmes travaillent donc « gratuitement » pendant 39,7 jours ouvrés. Ces chiffres sont tirés d'une étude Eurostat sur le salaire brut moyen entre hommes et femmes tous secteurs d'activité confondus. En appliquant ce raisonnement sur l'ensemble de l'année, les employées ne devraient donc plus être payées à partir du 3 novembre à 11h44. D'ou le « travail gratuit » qu'elles fournissent donc après cette date…

Selon la newsletter, l'inégalité salariale est présente partout, que ce soit au niveau des « études supérieures, des métiers et des postes à responsabilité », ainsi que pendant les négociations salariales où des inégalités entre hommes et femmes sont toujours pratiquées. Pourtant, les femmes sont globalement plus diplômées que les hommes. Changer les mœurs au travail est une affaire de longue haleine, qui passe aussi bien par un changement des mentalités dans l'entreprise que par une prose en compte des politiques publiques.

Pour la France, Les Glorieuses déplorent un recul de l'égalité salariale dans l'Hexagone. L'an dernier, le « travail bénévole » des Françaises avait en effet débuté le 7 novembre, quatre jours plus tard que cette année. La situation ne s'arrange donc pas. Les pouvoirs publics ainsi que les acteurs privés ont donc du chemin à parcourir pour imposer l'égalité salariale entre hommes et femmes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook