Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les finances publiques américaines en plein déficit





Le 16 Octobre 2018, par

Des dépenses supplémentaires et des recettes en baisse : c'est la potion administrée par Donald Trump aux États-Unis, et elle est amère pour les finances publiques américaines.


Le déficit des finances des États-Unis a atteint 779 milliards de dollars sur les douze mois de l'année budgétaire, qui s'est clos fin septembre. L'année précédente, ce déficit s'établissait à 666 milliards : il a donc augmenté de 17% entre 2017 et 2018. Ce niveau de déficit, qui pèse 3,9% du PIB de l'Etat fédéral (0,4 points de plus), est une première depuis 2012, mais l'administration Trump précise que le déficit reste inférieur aux estimations du CBO, les services du budget du Congrès américain.

Pour expliquer cette hausse du déficit, il faut aller chercher du côté des dépenses de l'État qui ont augmenté de 3%. Elles se montent à 4 108 milliards de dollars. Le budget alloué à l'armée et aux programmes militaires a bondi de 6% à 601 milliards. L'enveloppe destinée à la sécurité nationale a explosé de 35% (68 milliards de dollars). Dans le même temps, les recettes fiscales enregistrées par le pays sont restées stables à 3 329 milliards. La réforme fiscale d'ampleur mise en œuvre en fin d'année dernière a réduit l'impôt sur les sociétés, passé de 35% à 21% : les recettes tirées des entreprises sont en baisse de 22% (263 milliards). Les ménages ont eux versé 2 379 milliards (+1%).

La hausse de certains budgets s'accompagnent de la réduction de plusieurs autres. C'est le cas pour l'éducation, dont l'enveloppe a littéralement fondu de 43% à 64 milliards. Les dépenses de santé n'ont pas évolué, elles ont représenté sur le dernier exercice un total de 1 120 milliards. Le gouvernement fédéral mise sur la croissance économique, solide aux États-Unis, pour équilibrer le budget du pays.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : états-unis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook