Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les frais de port : première raison de l’abandon d’une commande sur internet





Le 17 Mars 2014, par

Une étude réalisée par l’Ifop et Get it’s Lab publiée le vendredi 14 mars 2014 a dévoilé le point faible du e-commerce pour les internautes français. Selon cette étude, le prix des frais de port sont le principal motif de l’abandon d’un achat sur un site de vente en ligne.


cc/flickr/ infocux Technologies
cc/flickr/ infocux Technologies
Alors que le e-commerce semble être l’avenir de la vente en France mais également dans le reste du monde, le service proposé n’est parfois pas à la hauteur des attentes des internautes. Notamment au niveau du prix de livraison qui a fait abandonner un achat à 53% des interviewés alors que pour 68% d’entre eux il s’agit d’un critère majeur dans le choix du vendeur.

De plus, le délai de livraison est considéré trop long pour 24% des interviewés tandis que les retards et les annulations agacent les acheteurs et sont donc synonyme de mauvaise expérience.

Au contraire, Internet signifiant une simplification des achats puisqu’ils sont réalisés depuis la maison, 82% préfèrent les sites où le retour de la marchandise est facile. La sécurité du colis joue aussi son rôle puisque 73% des internautes préfèrent pouvoir suivre la livraison et 71% pouvoir choisir la date de livraison afin d ‘être sûrs de bien recevoir leur commande.

Ce n’est donc pas étonnant que 39% aiment les achats permettant le « click and collect », c’est-à-dire la possibilité d’acheter sur internet et de récupérer le produit en magasin. D’autant plus que ce système élimine les frais de livraison.

Du coup, selon cette étude, les Français s’attendent à ce que les sites internet innovent et améliorent leurs services. Ils seraient une large majorité (89%) a aimer pouvoir ouvrir le colis devant le livreur afin de s’assurer de l’intégrité de la livraison et 83% aimeraient pouvoir bénéficier de l’installation du matériel livré.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook