Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les hôtels indépendants vent debout contre les plateformes de réservation en ligne





Le 12 Août 2021, par La rédaction

Les hôtels français lancent un cri d'alarme : ils demandent aux clients de ne pas passer par les agences de voyage en ligne comme Booking ou Hotels.com, qui imposent des taux de commission élevés.


Une commission trop élevée

C'est un cri du cœur en plein été. Contact Hôtels, un groupement de 300 hôtels indépendants, appelle les clients à ne pas utiliser les services des services en ligne comme Hotels.com ou Booking. Des plateformes qui offrent une grande visibilité pour ces établissements : il arrive que 80% du chiffre d'affaires d'un hôtel soit généré par ces agences de réservation sur internet. Mais les conditions qu'elles imposent étouffent les hôteliers.

Ainsi, le taux de commission moyen que touchent les agences en ligne se monte à 17%. Un taux que même au plus fort de la crise sanitaire, certaines d'entre elles n'ont pas jugé bon de réduire. C'est le cas de Booking.com : malgré la paralysie de l'activité, rien à faire, l'entreprise n'a pas voulu baisser sa commission, selon l'appel lancé par Contact Hôtels. Un coup dur pour les hôteliers indépendants dont l'activité a été particulièrement impactée par les mesures de restrictions sanitaires.

Geste commercial pour les clients

Les hôtels n'ont pas le pouvoir d'imposer leurs conditions face à ces géants d'internet, qui ont donc toute latitude pour faire comme ils l'entendent. Les franchisés ont au moins pour eux le fait d'être soutenus par de grands groupes. C'est pourquoi le groupement organise cette campagne afin d'expliquer aux clients que « la commission sur leur réservation est trop élevée par rapport aux prestations des agences ».

Pour attirer la clientèle, Contact Hôtels promet des prix imbattables pour tous ceux qui réserveront en direct. Et si le client trouve moins cher ailleurs, l'hôtel remboursera dix fois la différence, avec en sus une remise de 4 euros par nuit sur le séjour suivant. Ce geste commercial sera-t-il suffisant pour que la clientèle se passe des services des plateformes de réservation sur internet ?



Tags : hôtellerie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook