Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les hôtels très loin de faire le plein





Le 22 Septembre 2021, par La rédaction

L'hôtellerie est un des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire, entre les mesures de restriction et la paralysie quasiment complète du tourisme pendant de longs mois. La convalescence demeure difficile, selon l'Insee.


Fréquentation à marée basse

La fréquentation dans les hôtels peine à revenir à son niveau d'avant la crise sanitaire. L'Insee a calculé que le secteur de l'hôtellerie français avait enregistré 22,6 millions de nuitées au deuxième trimestre, ce qui représente 39% seulement du niveau de 2019 pendant la même période. Il y a deux ans, les hôtels avaient atteint 58,2 millions de nuitées. On est donc encore très loin d'une situation normale.

L'institut des statistiques relève toutefois que le taux d'ouverture des hôtels a progressé : il s'est établi à 79% au second trimestre, et même à 90% pour le seul mois de juin, alors qu'il était de 95% au même trimestre de 2019. Néanmoins, ces hôtels de plus en plus ouverts manquent encore de clients. Et c'est pire encore en région Ile-de-France.

L'Ile-de-France touchée de plein fouet

L'Ile-de-France souffre tout particulièrement d'un tourisme en panne sèche. Au printemps, les nuitées avaient reculé de 77% par rapport à il y a deux ans, avant la crise sanitaire. Alors que pour les autres régions, cette baisse de la fréquentation hôtelière se situe entre 50 et 58%. Le recul des nuitées dans la région pèse pour 42% de la baisse au niveau hexagonal. L'Ile-de-France pâtit de l'absence de touristes et notamment de touristes étrangers, la région accueillant habituellement la moitié des personnes venant visiter la France.

En dehors de l'absence quasi-totale de touristes étrangers, la région parisienne est également en panne du tourisme d'affaires : les séminaires, les congrès et autres événements organisés par les entreprises se font rares depuis le déclenchement de la crise sanitaire. Or, pour l'un (les touristes étrangers) comme pour l'autre (le tourisme d'affaire), les perspectives d'amélioration semblent encore lointaines.



Tags : hôtellerie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook