Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les magasins de jouets veulent rouvrir dès le 13 novembre





Le 12 Novembre 2020, par La rédaction

Les magasins de jouets ne veulent pas attendre début décembre pour rouvrir. Ils demandent au gouvernement de pouvoir accueillir de nouveau du public dès le 13 novembre avec un argument sanitaire qui pourrait faire mouche.


Mesure sanitaire

« Rouvrir plus tôt est la meilleure stratégie sanitaire », explique la Fédération des commerces spécialistes du jouet et des produits de l’enfant (FCJPE) dans une lettre ouverte destinée au gouvernement. Une réouverture que la FCJPE voudrait dès le 13 novembre, en vertu de la « clause de revoyure » annoncée par Emmanuel Macron au début du reconfinement. Rouvrir plus tôt aurait un avantage certain : cela éviterait de « doubler la fréquentation » entre le 1er et le 24 décembre. Les commerçants craignent en effet une ruée des consommateurs juste avant Noël.

Les magasins de jouets ont visé une réduction de la jauge à « une personne pour 8 mètres carrés » afin de réduire la circulation des clients et assurer le meilleur respect des règles sanitaires. « Nous avons également adapté nos organisations pour augmenter les amplitudes horaires, ouvrir les dimanches afin de lisser les pics d’affluence », poursuit la Fédération. Toutes ces mesures sont nécessaires dans le contexte de crise sanitaire, et la survie des magasins de jouets en dépend. Tout comme une réouverture la plus rapide possible.

Période de Noël cruciale pour le chiffre d'affaires

La période de Noël est cruciale pour ce secteur d'activité, qui réalise 60 % de ses ventes annuelles entre novembre et décembre. Les stocks déjà achetés représentent 1,2 milliard d'euros, et ce n'est pas le fonds de solidarité qui permettra de compenser le manque à gagner si les magasins doivent rester fermés (un fonds qui permet d'obtenir jusqu'à 10.000 euros mensuels).

Le gouvernement entendra-t-il cette demande des magasins de jouets ? Ce n'est pas certain, car ce qui prévaut c'est la santé. Marc Fesneau, le ministre chargé des relations avec le parlement, a écarté une réouverture des commerces non essentiels, mettant en avant le fait que les possibilités de contamination au coronavirus sont multipliées avec des commerces ouverts. Malgré tout, il faudra bien trouver une solution pour les magasins de jouets juste avant Noël, le click & collect ne suffira sans doute pas.



Tags : commerce

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook