Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les mauvais résultats de Netflix au deuxième trimestre





Le 18 Juillet 2019, par

Coup de semonce pour Netflix. Le service de vidéos en streaming, leader incontesté du secteur, a attiré beaucoup moins d'abonnés que prévu au deuxième trimestre.


Les résultats de Netflix pour le second trimestre sont loin d'avoir atteint les attentes de Wall Street. Alors que les analystes pariaient sur une augmentation de 5 millions d'abonnés à l'international et de 352 000 aux États-Unis, le service de streaming s'est contenté d'engranger 2,7 millions d'abonnés dans le monde… et il en a perdu 130 000 sur le territoire américain. Netflix n'avait pas connu telle situation depuis 2011. Cette annonce a fait plonger le cours de Bourse de l'entreprise qui, hors cotation, a perdu 12% de sa valeur. Netflix avance que la hausse des prix pratiqués dans plusieurs pays, notamment en France et ailleurs en Europe, a pu réduire le recrutement d'abonnés.

Mais la direction du groupe se veut optimiste. Elle explique ainsi que le coup de frein ressenti au second trimestre est lié à de nouvelles productions qui ont attiré moins d'abonnés que prévu. Le troisième trimestre devrait être bien différent, avec le lancement de plusieurs nouvelles saisons de séries très populaires, à l'instar de « Stranger Things » et « The Crown ». Par ailleurs, les résultats du deuxième trimestre se compare négativement par rapport à ceux du premier trimestre qui avaient été excellents.

Les résultats financiers montrent par ailleurs que les revenus ont augmenté de 26%, avec des bénéfices de 271 millions (contre 384 millions il y a un an). Netflix prévoit ainsi de recruter 7 millions de nouveaux abonnés durant l'été, dont 800 000 rien qu'aux États-Unis. Ensuite, il faudra compter avec le lancement de nouveaux services, dont ceux de Disney et d'Apple qui risquent de concurrencer durement le leader.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Netflix

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook