Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les médecins libéraux poursuivent leur mouvement de grève





Le 2 Janvier 2023, par Paolo Garoscio

Les Français devront patienter encore pour trouver un cabinet de médecin ouvert en France. Après avoir fermé la dernière semaine de l’année 2022, le collectif Médecins pour demain a annoncé poursuivre le mouvement, le gouvernement n’ayant pas répondu à ses sollicitations. Une nouvelle semaine de grève se profile en France pour la médecine.


Les médecins continuent leur grève pour un meilleur salaire

Après un tout premier coup d’éclat les 1er et 2 décembre 2022, les médecins affiliés au collectif « Médecins pour demain » avaient fermé les portes de leurs cabinets la dernière semaine de décembre 2022. Ils auraient dû reprendre les consultations lundi 2 janvier 2023, en amont d’une mobilisation sur Paris. Mais le 1er janvier 2023 sur RTL, ils ont annoncé continuer la mobilisation.

Le collectif, dont l’appel à la grève a été relayé par plusieurs syndicats, regrette notamment les propos du ministre de la Santé, François Braun, qui a jugé le mouvement inapproprié. « Le gouvernement n’a malheureusement pas daigné nous accorder de l’attention malgré cette première semaine de grève », souligne Médecins pour demain sur son site internet.

Une semaine de grève de plus pour commencer l’année

Dès lundi 2 janvier 2023, et jusqu’au dimanche 8 janvier 2023, la mobilisation des médecins se poursuit dans toute la France. Au grand dam des patients et des hôpitaux, alors que les épidémies de grippe et de Covid-19 se poursuivent. Et elles pourraient connaître une hausse avec la réouverture des salles de classe et la fin des vacances en famille qui ont conduit à un brassage de populations sans respect des gestes barrière.

En outre, la manifestation annoncée pour le jeudi 5 janvier 2023 à Paris est maintenue. Le collectif prévoit un rassemblement à 13 heures place du Panthéon, et un défilé jusqu’au ministère de la Santé. Médecins pour demain réclame toujours un doublement du prix de la consultation, fixé à 25 euros depuis 2016.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook