Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les ménages français réduisent les achats de vêtements





Le 10 Janvier 2017, par

Le budget « vêtements et apparence physique » des ménages français n’a fait que reculer depuis les années 60. Dans une étude de l’Insee, la part de ces dépenses a diminué de moitié depuis cette époque !


En 2015, les Français consacraient en moyenne 3 000 euros à leur apparence physique (ce qui représente, tout de même, 84 milliards d’euros pour l’ensemble des ménages). Rapporté en pourcentage, cette somme ne compte plus que pour 7,3% des dépenses.

Parmi les produits de moins en moins populaires avec le temps, on trouve les vêtements et les chaussures. En 1960, ces postes représentaient 65% du budget « apparence physique » des ménages français. En 2015, ils ne comptaient plus que 41%, soit 1 230 euros. Parmi les explications qui expliquent ce recul dans les dépenses liées à l’apparence extérieure, on trouve la concurrence d’autres produits et activités qui, eux aussi, nécessitent un budget (high-tech, loisirs…).

Mais il faut aussi tenir compte de tout ce qui est abonnements. Les ménages français doivent composer leurs budgets avec en tête l’argent à débourser régulièrement pour les assurances, les communications, les contrats en tout genre. Les vêtements et les chaussures sont devenus moins importants aux yeux des consommateurs ; sans oublier que les prix de ces produits ont aussi diminué depuis 2001.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vêtements

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook