Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les musées parisiens en panne de visiteurs cet été





Le 2 Septembre 2020, par Olivier Sancerre

Les grands musées parisiens ont souffert cet été de l'absence des visiteurs étrangers. Leur fréquentation a subi des chutes parfois spectaculaires par rapport à l'été dernier.


Les visiteurs étrangers ont fait faux bond

Les difficultés pour voyager liées à la mise en place et, parfois, au renforcement des mesures sanitaires ont eu raison de l'appétit des visiteurs étrangers pour Paris et ses musées cet été. La fréquentation est au plus bas dans les plus prestigieux établissements de la capitale française. Le Louvre accuse ainsi une chute de sa fréquentation de 70% en juillet par rapport à l'an dernier, et de 60% au mois d'août. Au Château de Versailles, on a enregistré trois fois moins de visiteurs cet été. Le bilan est tout aussi sévère au musée d'Orsay, avec une fréquentation en chute libre de 70% en juillet et en août.

Ces résultats, directement liés à la crise sanitaire du coronavirus qui a paralysé une bonne partie de la filière touristique, ont des répercussions significatives sur les comptes des musées nationaux. Ainsi, le centre Pompidou a estimé ses pertes à 20 millions d'euros cette année. Ce sera 28 millions de manque à gagner pour le musée d'Orsay. Dès le mois de juin, le Musée du Louvre appelait l'État à la rescousse afin d'obtenir une aide financière. Si les établissements ont fait appel aux Parisiens et aux touristes français pour maintenir leur activité cet été, cela n'a pas été suffisant.

La province s'en sort mieux

L'an dernier, les touristes étrangers représentaient 8 visiteurs sur 10 au Château de Versailles, et 75% des visites au Musée du Louvre. Leur absence fait évidemment très mal cet été. Le président du Centre des monuments nationaux, Philippe Bélaval, confirme à l'AFP que « Paris est complètement à la remorque ». Les baisses de fréquentation constatées en juillet et en août correspondent à la part du public étranger qui visitait les monuments l'an dernier, « souvent dans le cadre de circuits organisés ». Or, ces circuits ont été pour une large part annulés.

Le bilan est quelque peu différent en province. Le Louvre-Lens accuse certes une baisse de fréquentation de 28%, mais cela reste un niveau très correct, assure-t-on au sein du musée. À Marseille, le Mucem a enregistré une baisse de 15% seulement du nombre de ses visiteurs pour le site, et de 20% pour les expositions cet été. Contrairement à Paris, les visiteurs des établissements sont des touristes locaux. 



Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook