Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les offres d'emploi en forte progression en juin





Le 14 Juillet 2020, par Olivier Sancerre

Les propositions d'emploi ont de nouveau fleuri au mois de juin, selon les chiffres compilés par le cabinet Randstad. Mais est-ce à dire pour autant que le marché de l'emploi a surmonté les difficultés liées à la crise sanitaire ?


Niveau d'avant le confinement

Les offres d'emploi sont revenues à leur niveau d'avant la crise sanitaire. Alors que leur nombre s'était effondré entre le 28 février et le 20 mars (-53%), les intentions d'embauche sont franchement remontées : entre le 29 juin et le 3 juillet, le spécialiste de l'intérim et des ressources humaines a enregistré 148.295 offres d'emploi. Un chiffre à comparer aux 150.872 dénombrées pendant la première semaine du mois de mars, juste avant le confinement. Même si le marché de l'emploi n'est pas revenu à son niveau de juin 2019, ces volumes sont encourageants : l'activité économique aurait repris assez fort, suffisamment en tout cas pour pousser les employeurs à embaucher de nouveau en force.

Mais la prudence reste de mise. D'une part, rien ne dit qu'une seconde vague de contaminations ne viendra pas tout remettre à plat à nouveau d'ici la fin de l'année. D'autre part, le gouvernement n'a pas écarté la possibilité de reconfinement ciblé pour tuer dans l'œuf les clusters. Les employeurs doivent donc redoubler de prudence. La rentrée de septembre sera capitale : les faillites d'entreprises qui pourraient se multiplier provoqueront mécaniquement une hausse du chômage. On verra alors si les employeurs seront toujours aussi désireux d'embaucher.

Des chiffres prometteurs, mais gare

Randstad explique que la crise sur le marché de l'emploi a subi trois phases : la première, liée à l'annonce du confinement, a provoqué une chute brutale des offres d'emploi. La seconde a été sentie durant les trois dernières semaines du mois de mai, avec une reprise significative des intentions d'embauche. Enfin, on a observé une stabilisation des offres en juin. 

Les métiers les plus recherchés le mois dernier ont concerné les techniciens de surface, les commerciaux, les conducteurs de poids lourds et les infirmiers. Des postes en pénurie depuis le déconfinement, et même avant. Malgré les préventions nécessaires, ce niveau d'offres d'emploi permet d'espérer des conséquences moins négatives sur le front du marché du travail.



Tags : emploi

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook