Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les paiements en liquide fortement limités





Le 18 Août 2014, par

Le paiement d'un loyer en cash ou de toutes autres dépenses en argent sonnant et trébuchant sera rendu plus difficile à partir du 1er septembre. C'est ce jour qu'entrera en vigueur une nouvelle législation plafonnant le paiement en liquide.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
De 3 000 euros, on passera à… 300 euros seulement. Mais cette limite est journalière : il est ainsi possible de payer 300 euros un jour, puis 300 euros de nouveau le lendemain. Reste que cela n'est guère pratique. Cette limitation concerne les paiements en liquide aux guichets des trésoreries : il restera possible de régler comme on le souhaite, et du montant désiré, au magasin. Pour tous ceux qui en passaient encore par des paiements en liquide, il faudra néanmoins penser à ouvrir très vite un compte bancaire.
 
La volonté de Bercy est de limiter le « blanchiment d'argent », notamment pour le paiement de certains loyers. Il s'agit aussi d'améliorer la sécurité des usagers et des agents, ces derniers n'auront plus à gérer de grosses sommes d'argent.
 
En France, il existe un « droit au compte » par lequel toute personne peut ouvrir un compte bancaire; si on rencontre des difficultés à réaliser cette opération, il est possible de s'adresser à la Banque de France, qui obligera dès lors l'établissement désiré à procéder à l'ouverture du compte.
 
Autres droits qui seront mis en œuvre au 1er octobre : une carte de paiement à autorisation systématique, quatre virements mensuels dont au moins un permanent, deux chèques de banque par mois. Les banques ne pourront pas facturer plus de 3 euros par mois pour ces services.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook