Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les patrons de TPE / PME stressés mais heureux





Le 20 Mai 2019, par Paul Malo

Comment se sentent les petits entrepreneurs cette année ? Utiles, mais surchargés et souvent trop seuls.


Des entrepreneurs fatigués mais heureux et confiants

Les petits entrepreneurs ont-ils le moral ? Apparemment, si l’on en croit les résultats du 5e baromètre de la forme des dirigeants réalisé par la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur. Bilan : si les dirigeants de micro et petites entreprises françaises se sentent extrêmement utiles dans leur quotidien, ils restent particulièrement stressés. La surcharge de travail des patrons de TPE / PME « entraîne de fait des amplitudes horaires importantes », indique l’étude. Ces chefs d’entreprises travaillent en moyenne 50 heures par semaine. 21% se disent au-delà de  60 heures de travail hebdomadaire. Mais ils sont quand même 90 % à se dire heureux dans leur vie, et 93 % à se sentir utiles au quotidien.

Ces femmes et hommes se sentent heureux dans leur travail, mais ils sont aussi très durement impactés  par le stress, leur vie professionnelle ne cessant d’empiéter sur leur vie privée. Selon cette enquête menée auprès de 1501 dirigeants d’entreprises de moins de 50 salariés, le stress touche 70 % de ces entrepreneurs. Quelles sont leurs principales sources d’angoisse et d’anxiété ? Les incertitudes sur l’activité de l’entreprise dans les semaines ou mois à venir (48%), le manque de trésorerie (53%), et surtout, la surcharge de travail (57%).

Malgré cela, les chefs d’entreprises sont 79% à se dire en bonne forme physique, et 86% en bonne santé mentale. Des chiffres toutefois en baisse par rapport à 2018, où 95% s’estimaient en bonne santé. Trois entrepreneurs sur dix font état de troubles du sommeil, 36 % des dirigeants se sentant « souvent ou toujours » fatigués. Tout cela ne les empêche pas de garder espoir en l’avenir. Ainsi, en 2019, leur confiance reste élevée quant à leur vie personnelle (90 %), leur santé (88 %) et la situation financière de leur foyer (84 %).


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook