Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les pétroliers font leurs marges sur le super et le fuel domestique





Le 26 Décembre 2014, par

Voilà un beau scandale de fin d'année : l'association de consommateurs CLCV reproche aux pétroliers et aux distributeurs de carburants de faire 10 centimes de marge supplémentaire sur la vente de super, comparée à leurs marges sur les ventes de diesel, quasiment commercialisés à prix coutant ! Même chose sur le fuel domestique...


Il y a trente centimes d'écart de prix entre le diesel et le super sans plomb, quand historiquement l'écart entre les deux carburants est de vingt centimes. C'est d'autant plus injuste que le supercarburant supporte déjà des taxes supérieures à celles appliquées au diesel, 12 centimes d'euro en moyenne ! 

Sans ces taxes et ces marges indues, le super pourrait être vendu moins de 1,10 euro, voire, dans les stations d'hypermarchés, approcher l'euro.


CLCV dénonce la même chose pour le fuel domestique, reprochant aux distributeurs de ne pas répercuter intégralement la baisse des prix du brut (+47 % depuis le début de l'année) sur les prix des hydrocarbures destinés au chauffage. 

 


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook