Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les pistes de Bercy pour relancer le secteur du logement





Le 23 Janvier 2024, par François Laporte

Face à un secteur du logement qui stagne, le gouvernement français, dirigé par Bruno Le Maire et Christophe Béchu, met en œuvre des mesures innovantes. Un nouveau diagnostic de performance énergétique pour les petites surfaces et la réforme du bail réel solidaire sont au cœur de cette stratégie.


Nouveau souffle pour les petites surfaces

Le ministère de l'Économie et celui de la Transition écologique s'attaquent à la crise du logement en France. Selon Europe 1, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, et Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, travaillent à l'élaboration d'un plan ambitieux. Prévu pour relancer le marché de la location, le texte se concentre notamment sur la refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) pour les petites surfaces. 

Ce nouveau DPE, qui devrait être mis en place suite à la nomination d'un nouveau ministre délégué au Logement, vise à intégrer davantage de petites surfaces sur le marché de la location. Ces logements avaient précédemment souffert de diagnostics peu concluants en termes d’efficacité énergétique. Cette initiative pourrait donc revitaliser un secteur en difficulté en rendant ces logements plus accessibles et attractifs pour les locataires.

Optimisation des dépenses publiques pour le secteur du logement

Une autre mesure phare du plan gouvernemental concerne l'amélioration du bail réel solidaire (BRS). Ce dispositif, bénéficiant déjà à 3,8 millions de foyers fiscaux français, permet de devenir propriétaire d'un bien immobilier tout en étant locataire du terrain, réduisant ainsi le coût d’acquisition. Le gouvernement envisage d'étendre l'accès au BRS à un plus grand nombre de citoyens, offrant ainsi une option plus abordable pour devenir propriétaire. Cette réforme pourrait constituer une solution pour de nombreux ménages cherchant à accéder à la propriété dans un contexte économique tendu.

Dans une démarche de rationalisation des dépenses, le gouvernement ne prévoit pas d'augmenter le budget alloué au secteur du logement mais plutôt de mieux l'exploiter. Actuellement, le logement représente une dépense annuelle de 38 milliards d'euros, soit 1,6 point de PIB, un chiffre supérieur à la moyenne européenne. Cette réflexion sur l'optimisation des fonds publics est un axe central de la loi Pacte 2, que Bruno Le Maire présentera prochainement. L'objectif est de réduire les coûts tout en maximisant l'efficacité des politiques de logement.



Tags : logement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook