Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prétendants plus nombreux autour d'ING France





Le 11 Octobre 2021, par La rédaction

Qui raflera le fichier clients d'ING France ? La filiale française de l'établissement néerlandais attire plusieurs grandes banques hexagonales. Boursorama, filiale de la Société Générale, semblait ainsi bien partie mais c'était sans compter le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole.


Un fichier d'un million de clients

Avec un fichier fort d'un million de clients, ING France fait saliver plusieurs banques françaises. La filiale hexagonale du groupe néerlandais ING cherche en effet à vendre ce portefeuille, et uniquement celui-ci. HSBC France avait certes un fichier de clients, mais l'acquéreur (le fonds Cerberus, en l'occurrence) a aussi repris tout un réseau et des salariés. ING France a de son côté supprimé 500 postes avant de proposer son fichier, ce qui est plus attirant pour les prétendants.

Pendant longtemps, beaucoup ont cru que Boursorama, filiale de la Société Générale allait emporter le dossier. Mais deux banques ont montré des signes d'intérêt : le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole, selon des informations des Echos. ING France a plusieurs atouts : pour Boursorama, ce portefeuille de clients accélère grandement l'objectif d'atteindre 4 millions de clients d'ici 2023, ce qui serait synonyme de rentabilité tout en économisant les coûts d'acquisition à investir pour recruter cette clientèle (entre 200 à 300 millions d'euros par an).

Généreux livrets d'épargne

Les clients d'ING France sont de plus proches de ceux de Boursorama : plutôt aisés, plutôt à l'aise avec les principes généraux d'une banque en ligne. Pour le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, ING France est aussi tout à fait intéressant dans l'objectif de rajeunir la clientèle. Par ailleurs, l'opportunité d'obtenir d'un coup d'un seul un million de clients est rare dans le secteur de la banque de détail.

Néanmoins, reste à savoir combien de clients ING France possède réellement, c'est-à-dire des clients actifs : ils seraient de 400.000 à 700.000, en fonction des sources. Par ailleurs, bon nombre d'entre eux ont été recrutés par le biais des livrets d'épargne généreusement rémunérés par la banque. Dans un contexte de taux très bas comme actuellement, cette stratégie s'avère très risquée pour un repreneur.



Tags : ING France

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook