Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prix des carburants à la pompe vont baisser de 15 à 20 centimes, selon Michel-Edouard Leclerc





Le 11 Mars 2022, par La rédaction

Michel-Edouard Leclerc fait souffler le chaud et le froid dans ses stations service ! Après avoir prédit un litre de gazole à plus de 2 €, le patron des magasins E.Leclerc annonce… une baisse significative pour la fin de la semaine.


Une baisse après la hausse

Une petite lueur d'espoir pour le pouvoir d'achat des automobilistes. Alors que les prix à la pompe ont flambé ces derniers mois, sous le coup du rebond de la demande mondiale et de la guerre en Ukraine, Michel-Edouard Leclerc a annoncé un répit pour cette fin de semaine. « D'ici vendredi, normalement, les prix des stocks doivent rabaisser », a-t-il décrit devant les caméras de BFMTV.

La baisse sera de 14 à 15 centimes du litre, prévoit le patron des magasins E.Leclerc, dont le réseau constitue le deuxième distributeur de carburant en France. La raison de cette baisse est double : tout d'abord, les cours du brut se sont brusquement effondrés. L'or noir a en effet reculé de 4%, les investisseurs ayant pris en compte les perspectives finalement moins élevées d'un embargo européen sur le brut importé de Russie.

Pas de raison objective pour la flambée des prix

En corollaire, le taux de change de l'euro face au dollar s'est raffermi, ce qui fait mécaniquement baisser les prix des importations de pétrole en Europe. Pour Michel-Edouard Leclerc, qui avait pourtant prédit il y a quelques jours un litre de gazole à 2,20 euros, il n'y a pas de « raison objective » pour la flambée des prix dans les stations service. « Je trouve qu’il n’y a pas de rationalité sur ce marché. Il y a du stock, il n’y a pas moins de pétrole aujourd’hui, même les Russes vendent encore du gasoil », explique-t-il.

Pour le dirigeant, qui déplore les 20 centimes de hausse subie en une semaine, les marchés spéculent et « il n’y avait pas de marge tampon, donc là, tout le monde a répercuté sur le consommateur ». Michel-Edouard Leclerc prévient que des variations à la hausse comme à la baisse vont intervenir dans les prochaines semaines.



Tags : carburant

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook