Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prix des masques et du gel resteront encadrés jusqu'à janvier 2021





Le 11 Juillet 2020, par La rédaction

Pour éviter des effets d'aubaine sur des produits extrêmement recherchés, le gouvernement avait mis en place un encadrement des prix des masques de protection et du gel hydroalcoolique début mars. Une mesure qui va se prolonger.


Un encadrement décidé avant le confinement

Les distributeurs de masques de protection et de gel hydroalcoolique ne peuvent pas vendre leurs produits à n'importe quel prix. Depuis le début du mois de mars, avant même que le confinement entre en vigueur, le gouvernement avait en effet décidé de mettre en œuvre un encadrement des prix pour ces produits d'hygiène qui prenaient soudainement une grande valeur en raison de la propagation des contaminations au coronavirus. Les prix se sont rapidement envolés, avec des doublements, des triplements et encore plus pour certains d'entre eux. 

L'encadrement des prix aurait dû se terminer ce vendredi 10 juillet, en même temps que la fin de l'état d'urgence sanitaire. Mais finalement, les pouvoirs publics ont décidé de maintenir le dispositif jusqu'au 10 janvier 2021. Les Français ne devront pas se ruiner en masques et gel, au moins jusqu'à l'année prochaine. Un décret en ce sens est paru samedi 11 juillet au Journal officiel. Les principales dispositions de l'encadrement avaient déjà été prolongées : elles devaient à l'origine s'achever fin mai.

Prix maximum

Le prix maximal des masques de protection chirurgicaux non réutilisables est fixé à 95 centimes l'unité (pour ceux vendus au détail), et 80 centimes quand ils sont vendus en gros. Peu importe la provenance et le canal de vente. Cet encadrement avait été décidé par un décret adopté le 2 mai, avec une validité allant jusqu'au 23 mai ; celle-ci avait été prolongée jusqu'au 10 juillet, puis finalement jusqu'au 10 janvier 2021.

Un autre décret remontant au mois de mars encadrait de la même manière les prix du gel hydroalcoolique. Le flacon de 50 ml ne peut aller au-delà du prix de 1,76 euro, celui de 100 ml est limité à 2,64 euros, tandis que le flacon de 300 ml est fixé à 4,40 euros. Aussi bien les masques que le gel de désinfection pour les mains ne peuvent dépasser ces tarifs et ce jusqu'en début de l'année prochaine.



Tags : coronavirus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène













Rss
Twitter
Facebook