Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prix salés des produits alimentaires vendus par les compagnies aériennes low cost





Le 5 Mai 2016, par

Les compagnies aériennes low cost tirent les prix vers le bas… mais elles se rattrapent sur le prix des prestations en vol. Une étude de Kayak, un comparateur de voyages, relayé par Le Figaro fait le point sur les différences de prix plutôt salés pratiquées par ces compagnies.


Les produits alimentaires vendus sur les vols low cost coûtent cher. Très cher ! Kayak a comparé les prix des produits proposés dans les avions des compagnies à bas coût par rapport à ceux de la grande distribution. La différence est de taille. Les cacahuètes coûtent ainsi 2,50 euros le paquet de 40 grammes, contre 24 centimes les 100 grammes en supermarché : c’est dix fois plus cher en l’air.

Il en va de même pour les chips ou le sachet d’olives, dont le prix est 1 733% plus élevé chez EasyJet que dans une grande surface… Il en va de même pour les produits sucrés : un croissant à 2,50 euros chez Ryanair, contre 17 centimes en supermarché ; des barres chocolatées 566% plus onéreuses, là encore chez Ryanair… 

Ls compagnies aériennes rognent sur leurs marges sur les billets, mais elles se rattrapent largement sur les tarifs accessoires : il peut s’agir de l’enregistrement des bagages ou, comme on le voit, sur les produits alimentaires servis à bord. Mieux vaut donc prévoir en amont, même si les prix pratiqués à l’aéroport sont plus élevés que dans les supermarchés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : low cost

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook