Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prix salés des produits alimentaires vendus par les compagnies aériennes low cost





Le 5 Mai 2016, par Aurélien Delacroix

Les compagnies aériennes low cost tirent les prix vers le bas… mais elles se rattrapent sur le prix des prestations en vol. Une étude de Kayak, un comparateur de voyages, relayé par Le Figaro fait le point sur les différences de prix plutôt salés pratiquées par ces compagnies.


Les produits alimentaires vendus sur les vols low cost coûtent cher. Très cher ! Kayak a comparé les prix des produits proposés dans les avions des compagnies à bas coût par rapport à ceux de la grande distribution. La différence est de taille. Les cacahuètes coûtent ainsi 2,50 euros le paquet de 40 grammes, contre 24 centimes les 100 grammes en supermarché : c’est dix fois plus cher en l’air.

Il en va de même pour les chips ou le sachet d’olives, dont le prix est 1 733% plus élevé chez EasyJet que dans une grande surface… Il en va de même pour les produits sucrés : un croissant à 2,50 euros chez Ryanair, contre 17 centimes en supermarché ; des barres chocolatées 566% plus onéreuses, là encore chez Ryanair… 

Ls compagnies aériennes rognent sur leurs marges sur les billets, mais elles se rattrapent largement sur les tarifs accessoires : il peut s’agir de l’enregistrement des bagages ou, comme on le voit, sur les produits alimentaires servis à bord. Mieux vaut donc prévoir en amont, même si les prix pratiqués à l’aéroport sont plus élevés que dans les supermarchés.



Tags : low cost

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook