Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les produits du groupe agroalimentaire Kraft Heinz ne font plus recette





Le 23 Février 2019, par

Kraft Heinz fait partie des marques les plus connues des consommateurs américains. Malgré tout, le groupe agroalimentaire est en grande difficulté.


Du jamais vu en quatre ans : le cours de Bourse de Kraft Heinz a plongé de plus de 27% ce vendredi. Le groupe américain, connu pour ses produits transformés, ses sauces et ses ketchup a annoncé durant la présentation de ses résultats trimestriels une dépréciation de 15,4 milliards de dollars sur Kraft et Oscar Mayer, deux de ses marques phare. Ce qui a provoqué une perte massive de 12,6 milliards de dollars pour le quatrième trimestre…

 

Cette perte n’a pas pu être compensée par un chiffre d’affaires qui s’est contenté d’une progression de 0,7%, à 6,9 milliards de dollars. Le bénéfice par action ressort à 84 cents, un chiffre inférieur aux attentes des analystes. Le groupe agroalimentaire est en perte de vitesse auprès de consommateurs qui recherchent désormais davantage des produits plus sains, plus naturels. Pour répondre en partie à cette tendance, Kraft Heinz a annoncé que tous ses emballages seront recyclables et réutilisables à l’horizon 2025. 

 

Trop peu, trop tard visiblement pour redresser la barre auprès des consommateurs. Pour ne rien arranger, Kraft Heinz fait également l’objet d’une enquête de la SEC, le gendarme de la Bourse américain. Le régulateur s’intéresse aux pratiques comptables, aux procédures et aux contrôles internes liés aux approvisionnements du groupe. L’entreprise assure que cette enquête n’aura pas d’impact significatif sur ses comptes.

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Kraft Heinz

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook