Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les radars moissonnent les automobilistes





Le 17 Mars 2015, par

Les radars ont fortement amélioré leur productivité l’an dernier. Plus de 20 millions d’automobilistes ont ainsi été flashés en 2014, alors que 2013 avait été marquée par une baisse historique.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Cette baisse s’expliquait par un changement de prestataire technique pour les radars, qui a occasionné des retards dans la maintenance, une période de rodage et d’inévitables problèmes techniques. Là où 93% des radars se doivent d’être disponibles, ils n’étaient que de 80% en 2013. Les choses sont rentrées dans l’ordre et d’après des chiffres consultés par Le Figaro, ce sont 20 372 785 flashs qui ont été émis l’an dernier.

Ce résultat est aussi la conséquence d’une mortalité accrue sur les routes (+3,7%) ainsi que par de mauvais comportements qui ont provoqué une hausse des incidents de sécurité routière. Les grandes infractions, c’est à dire les excès de vitesse supérieurs à 20 km/h, sont en baisse constante depuis la mise en place de ce réseau de radars en 2003 : 5,9%, contre 11,45% en 2004.

Le nombre de procès verbaux a également augmenté à 12,56 millions d’avis émis (+12% par rapport à 2013). Le nombre de PV est moins élevé que le volume de flashs, ce qui est tout à fait normal étant donné le nombre de photos illisibles ou de mauvaise qualité. Le taux de transformation des infractions en PV a néanmoins atteint les 61,6% en 2014, contre 53,9% l’année précédente.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook