Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les salariés du secteur technologique moins bien payés en France





Le 9 Février 2018, par

Les développeurs et autres ingénieurs informatiques ne sont pas égaux devant le salaire. En particulier les Français, dont les rémunérations sont largement en dessous de ceux de leurs collègues américaines.


C'est le principal enseignement d'une étude de Hired. Le site de recrutement a examiné à la loupe 420 000 propositions d'emploi et demandes d'entretien publiés en 2017 dans 13 villes. Le résultat est évocateur : à Paris, le salaire moyen annuel d'un développeur, d'un designer, d'un data scientist ou d'un product manager dans le secteur des technologies se montait à 56 000 dollars, soit 48 000 euros, une rémunération faible par rapport à celles d'autres villes. En particulier aux États-Unis : ces spécialistes peuvent prétendre à 142 000 dollars à San Francisco, 132 000 dollars à Seattle, 116 000 dollars à New York ou encore 129 000 dollars à Los Angeles.

Une différence du simple au double, et même plus selon la ville. Ainsi, un développeur français gagnera 67% de moins que son homologue basé à San Francisco si l'on ramène la rémunération au coût de la vie. L'étude pointe par ailleurs un salaire français en recul d'une année sur l'autre, en 2016 le salaire annuel s'établissait en effet à 50 000 euros… Malgré des salaires plus bas qu'ailleurs, le secteur attire bon nombre de jeunes ce qui baisse encore les rémunérations dans son ensemble.

Ces salaires bas sont en tout cas une aubaine pour les employeurs qui peuvent profiter d'une main d'œuvre très qualifiée à bon prix, du moins s'ils restent en France ou s'ils viennent s'établir dans l'Hexagone. Globalement, les entreprises qui rémunèrent le mieux ces spécialistes se trouvent dans le transport avec une moyenne de 145 000 dollars annuel, puis l'éducation avec 135 000 dollars et la communication (133 000 dollars).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : technologies

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook